SOPHROLOGIE

& LE STRESS ET L’ANXIÉTÉ 

Pourquoi utiliser la sophrologie pour les troubles de l’anxiété et le stress?

Entre autres, la sophrologie est une méthode d’accompagnement psychocorporelle qui s’inscrit dans une gestion des états de stress au quotidien. En combinant des exercices de relaxation dynamique (mouvements lents en pleine conscience issus des pratiques orientales) – permettant de dénouer tensions physiques ainsi que psychiques – et des techniques propres à la sophrologie (visualisations positives dans un état de relaxation proche de celui utilisé en hypnose) la pratique aide progressivement à gérer de manière saine les différentes tensions générées par les aléas de la vie.

 

Dans un état d’anxiété raisonnable, la sophrologie, grâce à des méthodes permettant de renforcer l’équilibre général, va offrir des moyens d’anticiper et d’évacuer les tensions avant qu’elles ne s’installent de façon durable et créent divers troubles psychiques et physiques.

 

Cette gestion équilibrée des tensions, du stress, de l’anxiété, vise à préserver la santé et renforcer la vitalité. En apprenant à comprendre son fonctionnement face à de l’anxiété – et au stress qui en découle – la personne se trouve progressivement plus armée pour pouvoir affronter des situations difficiles en entretenant les ressources nécessaires en termes d’énergie pour y faire face.

Concernant l’accompagnement à la diminution de l’anxiété et du stress envahissant le quotidien, la sophrologie s’intéresse à la maîtrise de la respiration, à développer la capacité à se détendre, à augmenter l’attention portée aux sensations corporelles pour agir avec les exercices adaptés sur les zones de tensions, aussi, la sophrologie apporte des outils pour diminuer l’intensité et apprivoiser les manifestations de l’anxiété et du stress. Le suivi s’intéressera aux sources d’anxiété, aux émotions ressenties et aux moyens pouvant permettre d’apprendre progressivement à surmonter ses peurs.

Par le biais de visualisation, la personne pourra dans un cadre sécurisant se mettre face à ses sources d’inquiétude, en atténuer l’impact émotionnel et trouver les ressources et moyens de dépasser ses angoisses pour reprendre la main sur ces réactions et le monde extérieur.

 

La confiance en soi et le lâcher-prise sont également des points essentiels travaillés lors de la gestion de l’anxiété. En réfléchissant sur les besoins et valeurs personnels, le rapport à l’échec et l’absence de contrôle sur certains évènements de la vie, l’utilisation du temps et de l’énergie, la sophrologie aide à prendre du recul afin d’agir de la façon la plus adaptée et la plus cohérente aux défis de la vie. Les visualisations permettront de faire face en toute sécurité aux situations anxiogènes, en diminuer l’impact et imaginer un déroulé acceptable en y intégrant les techniques acquises.

En découvrant les techniques en séances puis grâce à une pratique régulière autonome, la sophrologie agit aussi bien sur les manifestations de l’anxiété que sur ses causes, la finalité étant l’autonomie face aux défis de la vie

Chiffres clés tirés des études

Dans une étude de 2015, 28 patients souffrant de toux chronique altérant fortement leur qualité de vie et créant de l’anxiété ont expérimenté un protocole pour évaluer les effets de l’hypnose et de la sophrologie sur leurs troubles. À l’insu du protocole, la sophrologie a apporté un bénéfice sur le caractère invalidant de la toux chez 25 patients : 20 ont mieux dormi, 23 se sont sentis moins fatigués, 22 se sont sentis moins stressés, 15 ont ressentis moins de douleurs, 22 ont acquis un outil de contrôle. Au total, la qualité de vie a été améliorée chez ces 25 patients. La sophrologie a permis de diminuer les manifestations anxieuses et douloureuses optimisant le contrôle de la toux et d’améliorer la qualité de vie des patients [1].

 

Dans une autre, l’hypothèse émise est que l’utilisation de techniques de méditation et de respiration, plutôt que de médicaments, pourrait être une méthode plus efficace pour traiter les changements du corps entier provoqués par le stress, l’anxiété et la dépression. En effet, en étudiant le fonctionnement du système nerveux sympathique, mécanisme du stress, il a été démontré que les effets néfastes de l’anxiété, du stress et des émotions négatives étaient neutralisés par différentes techniques de méditation, de relaxation et de respiration [2].

Si vous souhaitez pratiquer seul

Ceci est une pratique de sophrologie abrégée visant à expulser les différentes tensions et installer le calme par la relaxation physique et la respiration.

  • Installez-vous confortablement. Laissez vos yeux se fermer pour suivre les mouvements de votre respiration naturelle. • À votre rythme, passez-le en revue de la tête aux pieds en cherchant à détendre le plus possible chaque partie de votre corps. Relâchez-vous autant que possible en cet instant.

  • Puis laissez venir à votre esprit une image représentant votre stress ou votre sujet d’anxiété. Une fois que celui-ci apparaît bien devant vous, prenez une profonde inspiration et soufflez fort par la bouche en imaginant souffler cette image et toutes les sensations liées à elle le plus loin possible de vous. Recommencez autant de fois que vous le souhaitez tant que vous en ressentez le besoin. Appréciez le calme qui s’installe en vous progressivement.

  • Laissez maintenant venir une image représentant le bien-être, la sécurité, le calme. Un paysage ou un souvenir de vacances peut-être.

  • Quand l’image se présente devant vous, imaginez inspirer en vous tout ce qu’elle vous amène, en calme en tranquillité et à l’expiration laissez ces sensations agréables se diffuser en vous, dans chaque partie de votre corps. Recommencez jusqu’à ce que vous vous sentiez entièrement rempli de ces ressentis agréables.

  • Profitez de cet état de bien-être qui s’installe en vous.

  • Quand vous le souhaiterez, à votre rythme bouger vos mains et vos pieds et en dernier lieu ouvrez les yeux.

Bibliographie

[1] S.Lepage, D.Brouquières, A.Didier et R.Escamilla (2015), « La sophrologie dans les toux chroniques réfractaires de l’adulte », Revue des Maladies Respiratoires, Volume 32, Supplement, page A38.

[2] R. Jerath et al., (2015), « Self- Regulation of breathing as a primary treatment for anxiety », Applied Psychophysiology and Biofeedback, vol. 40, pp. 107-115.

  • White Instagram Icon

Contact : 

Address

500 Terry Francois Street

San Francisco, CA 94158

logoAID HD.jpg