YOGA

& TROUBLES DU SOMMEIL

Pourquoi utiliser le yoga en cas de troubles du sommeil?

Efficace pour les insomnies modérées

D’après la méta analyse du département américain des Veterans Affairs [1], la pratique limite significativement les troubles du sommeil, améliore la durée du sommeil et des désagréments diurnes pour les insomnies modérées. Ils n’arrivent pas à prouver un effet sur les insomnies lourdes. Dans la méta analyse de Neuendorf [2] sur les approches holistiques corps-esprits, le yoga est la pratique qui a l’effet le plus positif sur les troubles du sommeil.

Apaiser

le mental pour réussir à s’endormir La pratique du yoga repose, détend, et apaise le mental. Or, dans les cas de troubles du sommeil mineurs, c’est souvent l’agitation des pensées qui empêche de dormir. L’allongement de la respiration, particulièrement utile au moment de se coucher, permet de calmer la spirale de stress liée à l’impossibilité de s’endormir: « je ne m’endors pas, je pense au fait que je ne m’endors pas, etc. »

Agir sur les causes des troubles du sommeil

Le yoga peut également agir sur certaines causes des troubles du sommeil, comme la dépression, l’anxiété ou les douleurs chroniques (voir les fiches correspondantes). Chez les patients attenteints de cancer, le yoga s’est révélé efficace pour améliorer le sommeil [3].

Si vous souhaitez pratiquer seul

Allonger l’expiration est particulièrement bénéfique pour les troubles du sommeil. Expirez le plus profondément possible, et placez, fin d’expire, une suspension poumons vides de quelques secondes, sans forcer.

Les postures de grandes flexions avant et d’enroulement aident à l’intériorisation et au recentrage.

 

Une posture très simple est celle d’apansana, posture de l’abdomen: allongé sur le dos, ramenez les genoux pliés sur la poitrine. Placez une main sur chaque genou, en “coiffe”, c’est-à-dire les poignets vers le visage et les doigts vers les chevilles (cela permet de détendre les épaules).

 

A l’inspire, éloignez les genoux de la poitrine en tendant les bras; à l’expire, rapprochez les genoux de la poitrine en pliant les bras. Répétez ce mouvement en allongeant de plus en plus la respiration, et en plaçant vos suspensions poumons vides.

 

Recommandations tirées de Yoga et médecine du Dr Louis Moline [4].

  • White Instagram Icon

Contact : 

Address

500 Terry Francois Street

San Francisco, CA 94158

logoAID HD.jpg